5
Avec ce film rétrospectif et sentimental sur son travail et son pays, Miyazaki rend grâce au souffle du monde traversant toute son œuvre. "Le vent se lève" en est d'ailleurs la plus aérienne manifestation.
4
Le cinéaste, immense créateur, n’a rien perdu de sa capacité à émerveiller, y compris en donnant vie à d’austères plans industriels.
4
Cette fresque historique ne serait pas si touchante, si belle sans sa dimension humaine et intime. Hayao Miyazaki dessine le quotidien avec la délicatesse d'un miniaturiste.
3
Toujours aussi enlevé sur le plan formel, clouant au pilori l'absurdité de la guerre, Le vent se lève n'en est pas moins un film qui prête à discussion. Il est possible que l'oeuvre déjoue toute explication, à l'instar de l'ambiguïté troublante de son auteur.
5
Au croisement de l’Histoire et de la poésie, "Le Vent se lève" demeure l’un des plus beaux films de son auteur qui, s’il se retire effectivement, manquera au cinéma mondial.
5
D'une beauté époustouflante. Miyazaki livre une oeuvre magnifique où les aspirations les plus nobles tutoient la barbarie.
5
Dans "Le vent se lève", l’alentour est toujours menaçant, gros de fracas (le séisme, la guerre) qui se matérialisent en visions cauchemardesques, et pourtant dans l’appui des rêves il y a une direction à prendre, dans le « tenter de vivre » il y a la promesse d’y parvenir, c’est-à-dire de réussir sa vie – avec et contre les vents.
5
Miyazaki ne pouvait mettre point final plus beau à sa carrière, où il est à la fois la plaie et le couteau, scellant dans la chair du film la formule énigmatique de sa propre existence.

Recent content