4
La stylisation du Deuxième Souffle est moins abrupte que dans ces deux films postérieurs mais n'en est pas moins évidente. L'intrigue de cette série noire tirée d'un roman de José Giovanni est conventionnelle Mais son traitement refuse le cliché : Melville, c'est toujours moins de réalisme, psychologique ou factuel.

Recent content